48H C’EST DEUX FOIS LE TOUR D’UNE HORLOGE

 

 

 

 

Horloge

A mon poignet battant

Départ

Des résidus du temps

Qui t’emportent

T’éloignent

Te font chauffer à blanc

Dans mon cœur

Te font chauffer à blanc

Je cours

Mais ne cours pas

Je pleure

Mais ne pleure pas

Sonné par ton départ

Ta fuite qui trotte

Galope

Ta fuite qui sent le gaz

Horloge

A mon poignet battant

Sonnerie

Des appels récurrents

Cafards

Dans le plancher flottant

Sonnerie

Des appels renouvelés

Ressassés

Exagérément

Horloge

A mon poignet cassé

Horloge

Que je viens d’arrêter

 

 

 



Retour au blog d'écriture