LE GILET

LE GILET

Un scénario de court-métrage écrit par Lucile Mayet

1. EXT. RUE – DEVANT IMMEUBLE – JOUR

Un jeune homme d’une vingtaine d’années en t-shirt sort d’un immeuble. Il descend la rue et tourne à droite au carrefour. Il disparaît. Au même moment, Sarah (25 ans), apparaît du haut de la rue et marche jusqu’au même immeuble en tenant dans ses mains une bouteille de vin. Elle compose le digicode et pousse la porte cochère.

2. INT. CAGE D’ESCALIER – JOUR

Sarah monte les marches quatre à quatre. Arrivée au 5èmeétage elle se dirige vers un palier et sonne. Au bout de quelques secondes la porte s’ouvre sur Julie. Ses cheveux blonds sont décoiffés et quelques traces de rimmel ont coulé sous ses yeux.

JULIE (essoufflée)

Coucou !

SARAH

Ça va ? On dirait que je te dérange.

Elles s’embrassent. Julie fait entrer Sarah chez elle. On découvre un petit salon avec une cuisine américaine donnant sur un balcon.

JULIE

Non, pas du tout. Je rangeais…

Sarah s’installe sur le petit canapé pendant que Julie sort des verres d’un placard de la kitchenette. Sarah pose sa bouteille sur la table basse.

SARAH

T’as la gueule en vrac.

JULIE

Je sors de ma sieste… Je n’ai pas vu le temps passer et je n’ai pas encore fait les courses pour ce soir… Je suis à la bourre. Mais c’est à toi qu’il faut demander comment ça va ma Sarah…

Elle découvre à ses pieds un soutien-gorge. Elle l’examine, le pose contre ses seins comme pour vérifier si il pourrait être à sa taille puis le lance à Julie. Julie le rattrape un peu gênée et le range dans une commode.

SARAH

J’ai l’impression de ne pas avoir dormi de la semaine. Deux ans de relation partis en fumée du jour au lendemain.

JULIE

Mon chou… C’est peut-être une passade. Ça arrive de douter dans une relation.

Sarah hausse les épaules. Une boîte blanche cartonnée est posée sur la table basse. Sarah l’ouvre. A l’intérieur deux Paris-Brest dont l’un est à moitié mangé.

SARAH

C’est quoi ces Paris-Brest ?

JULIE

Pardon ?

Sarah tourne la boîte de gâteaux vers Sarah.

SARAH

T’as eu les yeux plus gros que le ventre on dirait.

Julie s’empresse pour lui prendre la boîte des mains et les mettre au frigo.

JULIE

Oui, c’est rien… J’ai juste eu une petite fringale.

SARAH

Je ne te juge pas. Si tu savais comment je m’empiffre depuis qu’Arnaud m’a larguée.

Julie vient s’installer à côté de son amie des verres sur la table basse. A peine a-t-elle le temps de s’asseoir qu’on sonne à la porte.

3. INT. PALIER – COULOIR IMMEUBLE – JOUR

Face à Julie se tient Manon, une petite brune aux yeux rieurs. Julie a le souffle coupé en la voyant. Elle ne s’attendait pas à la voir.

JULIE

Manon ?

MANON

Salut ! C’est Lara qui m’a invitée. Elle a dû t’envoyer un texto… Elle a un peu de retard, il y a eu un accident dans le métro.

JULIE

Non, pas de problème. Entre je t’en prie.

4. INT. ENTREE – APPARTEMENT JULIE – JOUR

Manon entre dans le studio et se dirige vers Sarah pour lui faire la bise. Elle pose ses affaires au pied du canapé et fouille dans son sac. Derrière son dos Julie pointe Manon du doigt en grimaçant. Manon se relève avec une bouteille et des chips et pose le tout sur la table.

MANON

Je vais dans la salle de bains… Je reviens.

Manon entre dans la salle de bains au fond de la pièce.

Julie et Sarah échangent un regard complice.

JULIE (en chuchotant)

Mais pourquoi cette conne de Laura a invité Manon ? On la connaît à peine…

SARAH (en chuchotant)

C’est la copine du coloc de Nono. Tu vas voir elle est cool.

Manon sort de la salle de bains en affichant un sourire de façade.

SARAH

Ça va Manon ?

MANON

C’est à toi qu’il faut demander comment ça va…

Julie esquisse un petit sourire moqueur.

SARAH

Ça ne va pas non. Arnaud m’a dit qu’il ne m’aimait plus. J’ai envie de croire qu’il se trompe, qu’il va me revenir… ça ne peut pas s’arrêter maintenant. Je croyais qu’on était bien ensemble. Il y a 1 mois on parlait d’emménager ensemble…

Julie et Manon posent chacune une main affectueuse sur les épaules de Sarah. L’émotion palpable est soudainement brisée par la sonnette de la porte. Julie ouvre la porte d’entrée et Lara, entre hors d’haleine. Elle fait de grandes gestes, parle fort.

LARA

Je vous raconte pas les meufs comment j’ai galéré pour venir. Un verre mes braves je vous prie, je me meurs…

Lara se laisse tomber sur Sarah et Manon en sur-jouant la comédie.

5. INT. SALLE DE BAINS – APPARTEMENT JULIE – NUIT

Sarah se redessine les lèvres. Elle s’inspecte dans le miroir face au lavabo. Elle vérifie une dernière fois sa coiffure. Ses cheveux sont désormais coiffés en un chignon impeccable. Elle sort de la salle de bains.

6. INT. STUDIO – APPARTEMENT JULIE – NUIT

Le salon est vide. On entend le rire des trois filles sur le balcon. Sarah les rejoint.

7. EXT. BALCON – APPARTEMENT JULIE – NUIT

Les filles fument sur le balcon. Il fait froid dehors et elles ont toutes revêtu un pull ou une veste pour se couvrir. Julie sort son téléphone de sa poche et regarde un message.

JULIE

Les filles, Will va passer à l’appart… ça ne vous dérange pas ?

LARA

Mais non, c’est un amour ce Will ! Hein ma Juju !

JULIE

Ouais, un amour un peu collant…

Sarah toise Lara. Cette dernière porte un gilet gris trop pour elle. Un vieux gilet gris, un peu commun, qui comporte deux poches sur chaque côté.

SARAH

Il est à toi ce gilet, Lara ?

LARA

Pourquoi toi aussi tu le trouves moche ? Je viens de le trouver par terre, presque sous le canapé.

SARAH

Il ressemble au gilet gris d’Arnaud. Celui qu’il met tout le temps.

LARA

Je ne sais pas, il appartient sûrement à Will, non ?

Sarah hausse les épaules, elle ne semble pas vraiment convaincue.

SARAH

Julie, il est à Will ce gilet ?

Julie est interdite. Elle s’apprête à répondre quand on sonne à la porte.

JULIE

Je reviens.

Sarah, Lara et Manon restent côte à côte sur le balcon sans rien dire. Manon écrase sa cigarette.

MANON

Je caille, je retourne à l’intérieur.

Sarah s’apprête à la suivre mais Lara la retient par le bras.

LARA

Sois cool Sarah.

8. INT. STUDIO – APPARTEMENT JULIE – NUIT

Sarah et Lara rejoignent Manon, Julie et Will dans le salon. Les filles saluent Will, un jeune homme aux airs lunaires.

SARAH

Will, je demandais justement à l’instant à Julie si ce gilet t’appartenait…

Elle désigne le gilet que porte Lara d’un geste de la main. Agacée, Lara ôte le gilet et le jette sur le canapé.

WILL

Non. Ce n’est pas le mien.

Sarah se saisit du gilet pour regarder de plus près.

SARAH

Je confirme, c’est celui de Nono.

LARA

Arrête, il y a deux secondes tu disais qu’il lui ressemblait et maintenant c’est le même ?

SARAH

N’empêche qu’il n’est pas à Will. A qui il appartient dans ce cas ?

JULIE

Bon, je vais te dire comme tu veux à tout prix savoir. C’est bien un gilet de mec. Sans doute celui d’un ancien mec que j’ai ramené un soir à l’appart… Je te remercie pour ton manque de délicatesse devant mon copain.

Will attrape Julie par la taille pour la rassurer.

WILL

T’en fais pas, je me doute que tu as eu des mecs avant moi.

JULIE

C’est bon, on peut passer à autre chose ?

Lara arrache le gilet des mains de Sarah et l’envoie valser de l’autre côté de la pièce. Sarah le regard atterrir sur le carrelage de la kitchenette.

Tout le monde prend place autour de la table basse. Julie et Will sont assis côte à côte sur le canapé. Et le reste des invités s’assoient sur des poufs par terre.

SARAH

Je trouvais juste étrange de trouver un soutif et un gilet de mec au même endroit sous ton canapé…

Julie fusille Sarah du regard.

JULIE

Mais c’est quoi ton problème ? Pourquoi tu m’emmerdes avec ce gilet à la con ? Ce gilet est tout ce qui est de plus banal, pleins de mecs ont le même. Pourquoi tu cristallises tout autour d’un putain de gilet ?

LARA

C’est vrai Sarah. Je comprends que tu vis une période difficile mais là tu montes en pression toute seule…

Sarah ne sait pas quoi répondre. Elle semble confuse.

MANON

En fait, moi aussi j’ai déjà ce gilet à la coloc d’Arnaud et Nicolas.

Dépitée, Lara enfouie sa tête entre ses mains. Julie serre les dents.

JULIE

Très bien. Prouve-moi que ce gilet est celui d’Arnaud alors.

Sarah se lève pour ramasser le vêtement. Elle retourne s’asseoir autour de la table basse. Elle fouille une première poche et en sort un préservatif. Sarah interroge Julie du regard.

JULIE

Quoi ? Je t’ai dit que le gilet est à un mec avec qui j’ai baisé il y a des mois. Tu ne vas pas me reprocher de m’être protégée…

SARAH

Excuse valable.

Manon s’empare du gilet et plonge sa main dans la deuxième poche. Elle sort un ticket de cinéma.

MANON

Un ticket de cinéma pour « The Thing ».

Le visage de Sarah s’illumine.

SARAH

On est allés voir la rétrospective tous les deux !

LARA

Bien-sûr…

SARAH

La date est inscrite sur le ticket ?

MANON

Oui.

SARAH

Ok,  ne me dis rien. On est allés voir le film il y a 15 jours… C’était un mardi… Non un jeudi soir… (Sarah sort son téléphone de sa poche). On était le 17 !

MANON

C’est bien ça…

SARAH

Yes !

Un malaise s’installe autour de la table. Un ange passe.

JULIE

Sarah, est-ce que je peux te parler en privé s’il te plaît ?

SARAH

Non, dis ce que tu as me dire…

JULIE

Il ne s’est rien passé je te le promets. Arnaud est venu à la maison. Il voulait me parler de toi. On a bu quelques bières et il a dû oublier son gilet en partant. C’est tout.

SARAH

Depuis quand Nono se confie à toi ? Quand est-il venu ?

JULIE

C’était au début de la semaine…

WILL

Tu as passé tous les soirs de la semaine chez moi… Sauf hier.

LARA

Et hier tu étais au sport avec moi.

SARAH

Arrête de mentir ! Dis-moi quand tu l’as vu !

LARA (bafouillant)

C’était la semaine dernière…mercredi.

Sarah prend une gorgée de vin.

SARAH

Mercredi… c’est la veille de notre rupture. Qu’est-ce que tu lui as dit Julie ? Qu’est-ce que tu as fait putain ?!

JULIE (les larmes aux yeux)

Sarah, ce n’est pas ce que tu crois…

LARA

Il faut vraiment que tu contrôles toujours tout, Julie. Tu fous la merde, tu te rends comptes ?

Julie éclate en sanglots. William, assis à côté d’elle, passe son bras autour d’elle pour la consoler. Lara se lève et disparaît dans la salle de bains.

Manon est soucieuse, elle fixe le gilet gris dans les mains de Sarah.

MANON

Ce n’est pas ce qu’il s’est passé…

Le sanglot de Julie se stoppe net. Son visage s’apaise comme si elle reprenait confiance.

MANON CON’T

Je suis passée à la coloc de Nicolas et Nono il y a deux jours et je suis sûre d’avoir vu le gilet traîner sur le canapé. Ça veut dire qu’il est là depuis hier au max…

Sarah se lève d’un bond.

SARAH

Ou aujourd’hui !

Sarah se jette sur Manon. Alertée par le bruit, Lara sort de la salle de bains et tente de séparer les deux filles avec l’aide de Will.

JULIE

Mais qu’est-ce qu’il te prend sale folle ?

SARAH

Arrête de mentir ! Ton soutif par terre, ta tête en vrac comme si tu sortais d’un marathon du sexe et les deux gâteaux sur ta table basse. C’était pour qui hein ? Moi je dis ça sent l’après-midi cul…avec mon mec !

Sarah se jette à nouveau sur Julie. Will se lève du canapé et s’éloigne du groupe des filles.

JULIE

Mais non, j’ai acheté les Paris-Brest pour fêter la promotion de Lara !

Lara est surprise, touchée par cette attention soudaine en pleine bagarre.

LARA

Oh c’est adorable. Mais j’aime pas les Paris-Brest, il y a du café dedans…

SARAH ET JULIE (en chœur)

C’est du praliné !

En off le son de la porte d’entrée qui se referme. Julie et Sarah regardent autour d’elle : Will vient de quitter l’appartement. Julie pousse Sarah pour se dégager d’elle et sort.

9. INT. CAGE D’ESCALIER – IMMEUBLE – NUIT

Julie dévale les escaliers à toute vitesse.

JULIE

Will ! Will attends !

OFF, le bruit de la porte cochère se referme lourdement.

Julie arrête sa course et s’assoit sur les marches. On entend quelqu’un descendre les escaliers derrière elle, c’est Sarah. Elle s’assied à côté d’elle.

JULIE

Tu me détestes mais ce n’est pas ce que tu crois. J’ai tout gâché…

SARAH

Je te crois. Je sais que ce n’est pas Nono. Il est allergique aux noisettes… A l’heure actuelle il serait mort d’un œdème de la gorge ou un truc dans le genre avec tes Paris-Brest. Je suis désolée d’avoir cru que tu couchais avec lui. A cause de moi Will pense maintenant que tu le trompes…

Les larmes montent aux yeux de Julie.

JULIE

Je suis trop conne…

SARAH

Quoi ? Mais c’est qui ?

JULIE

Sérieux Sarah, ça fait 30 minutes que tu te prends pour Julie Lescaut et t’es pas foutu de deviner maintenant ?

Sarah affiche une mine ahurie.

JULIE CON’T

Mais c’est Nico, le mec de Manon !

SARAH

Quoi ?

JULIE

Ça fait quelques semaines qu’on se voit. Je crois que ça devient plutôt sérieux… Je ne sais pas, il a dû emprunter le gilet d’Arnaud et l’a oublié ici en partant de chez moi tout à l’heure…

SARAH

Je l’avais dit que tu sentais le sexe. Il faut que tu le dises à Manon…

JULIE

On va le dire à Manon… A Will aussi. Mais pas ce soir.

SARAH

On fait quoi maintenant ?

JULIE

On remonte et tu joues le jeu.

10. INT. STUDIO JULIE – JOUR

Julie et Sarah sont assises côte à côte sur le canapé. En face d’elles, assises par terre, Lara et Manon les regardent.

JULIE (jouant la comédie)

Je suis désolée de ne pas t’en avoir parlé avant. Je n’ai jamais voulu te faire du mal.

SARAH (jouant mal la comédie)

Il va me falloir du temps mais notre amitié m’est chère…

Lara lève les yeux au ciel. On toque à la porte. Julie ne bouge pas, elle serre la main de Sarah. Lara prend l’initiative et se lève pour ouvrir la porte. Will entre dans l’appartement.

WILL

J’ai oublié mon téléphone.

Manon tend à Will un téléphone posé sur la table basse. Will le prend. Il est nerveux, ne tient pas en place. On sent qu’il n’a pas l’habitude de se mettre d’en cet état.

WILL

Je vais appeler Arnaud. Cinq ans qu’on est potes, il me doit une explication ce…bâtard.

JULIE

Will, non…

WILL

Toi ta gueule !

 Lara s’approche de Will. Elle pose doucement sa main sur son bras.

LARA

Il serait plus judicieux de régler tout ça tête reposée, tu ne crois pas.

WILL

Lâche-moi Lara, j’en ai marre qu’on me prenne pour un con.

Will compose le numéro d’Arnaud. Ça sonne.

VOIX ARNAUD OFF

Salut mec !

WILL

Alors mec, comme ça on baise ma copine ?

VOIX ARNAUD OFF

Will ? De quoi tu parles ?

WILL

C’est bon, arrête de te foutre de ma gueule. T’es venu chez Julie cet aprèm, il y a ton gilet qui traînait. Vous êtes grillés. Elle a tout avoué à Sarah.

VOIX ARNAUD OFF

C’est quoi ces conneries ? Mec, je suis parti en Corrèze chez mes parents. Ecoute…

On entend le bruit d’une fête de village : des verres qui trinques, des gens qui crient, des sons d’accordéons.

VOIX ARNAUD OFF

C’est la fête du cochon ici. Mais par contre je peux récupérer mon gilet…

Will raccroche.

LARA

Putain je suis larguée…

Julie se mord les lèvres. Elle s’apprête à parler quand la sonnerie de la porte retentit. Tous se regardent.

WILL

Tu attends quelqu’un ?

Manon emboîte le pas à Julie et ouvre la porte. Sur le pas de la porte, le jeune homme de la séquence 1, Nicolas.

NICOLAS

Manon ?

Manon le gifle. Elle sort un téléphone de sa poche et le lance vers Julie. Cette dernière le rattrape.

MANON

Tiens, ton téléphone. Tu m’en voudras pas je me suis permise d’envoyer un message avec quand tu étais en bas.

JULIE

Manon, je suis tellement déso…

MANON

T’inquiète, ça été une soirée plutôt intéressante…

CUT.

 

11. EXT. RUE – SORTIE DU METRO – JOUR

On suit Manon sortir du métro et marcher dans la rue. Nicolas, en t-shirt, marche vers elle.

On voit Nicolas, gêné devant Manon. Leurs lèvres bougent mais on n’entend pas le son de leur voix

VOIX MANON OFF

Je suis tombée sur Nico tout à l’heure en allant chez toi. Quand je lui ai demandé ce qu’il faisait là, il a bredouillé qu’il était allé prendre un verre avec un pote.

Nicolas dépose un baiser rapide sur la joue de Manon et continue son chemin. Manon le regarde partir, suspicieuse.

Ellipse : Insert séquence 4. Manon dépose ses affaires chez Julie. En se penchant vers son sac, elle remarque le gilet gris sous le canapé.

MANON VOIX OFF

En arrivant chez toi, j’ai tout de suite remarqué le gilet sous le canapé. Ça faisait des jours que je le voyais traîner chez les gars. J’ai donc tout de suite eu des doutes.

Ellipse : Insert séquence 7. On voit Lara porter le gilet sur le balcon et Sarah se tenant à côté, méfiante.

MANON VOIX OFF

C’est sans compter les soupçons de Sarah. A partir de là j’avais tout compris et il n’y avait plus qu’à laisser faire…

12. INT. STUDIO APPARTEMENT JULIE – NUIT

Retour dans l’appartement. Manon se tient face à Julie.

MANON

Le plus con c’est que j’espérais qu’on soit copines toutes les deux. Enfin bon, tu es déjà bien entourée. Je te félicite Sarah pour ta fidèle dévotion…

Manon enfile son manteau. Elle pousse Nicolas de son chemin. Elle se tourne vers Lara.

MANON CON’T

Salut Lara. Will, désolée.

Elle s’en va. Nicolas essaye de la retenir.

NICOLAS

C’était une connerie. Je vais t’expliquer. C’est toi que j’aime…

Tête de Julie. Sans adresser un regard à Julie, Nicolas sort de l’appartement pour rattraper Manon.

MANON OFF

Lâche-moi.

Des larmes coulent sur les joues de Julie. Will se dirige vers la porte en emportant le gilet d’Arnaud avec lui.

Les trois amies sont seules. Lara est abasourdie.

LARA

Et bha putain. Je crois que je vais avoir un peu de temps pour digérer tout ce qui vient d’arriver ce soir. Là, j’ai juste besoin de boire pour oublier un peu… Donc le mieux c’est que je rentre chez moi et que je me tape ma bouteille de rhum. Allez ciao.

Lara claque la porte. Julie s’écroule sur le canapé en gémissant. Sarah se dirige vers le frigo et sort la boîte de Paris-Brest. Elle sort deux petites cuillères du tiroir de la cuisine. Puis elle rejoint Julie sur le canapé en tendant une des deux cuillères à son amie. Julie lâche la cuillère et prend un des Paris-Brest à pleine main. Elle croque dedans en faisant couler la crème. Sarah rit, un peu dégoûtée.

La caméra s’éloigne du canapé, sort de l’appartement de Julie par le balcon. En off le bruit de la ville, des rires de jeunes Parisiens éméchés. On voit des groupes d’amis marcher ensemble en pleine conversation, des amoureux s’embrasser…

FIN

 



Retour au blog d'écriture