48H du SEL

Une idée folle devenue réalité

par Les Echappés de la Coulisse & le Sel

 

Théâtre du Sel
Du 14/12/2019 au 15/12/2019

Au début, il y a trois ans, l’idée était déjà folle : investir pendant 48h d’affilée tous les espaces du SEL, du plateau au foyer en passant par les loges, afin d’y accueillir plusieurs dizaines de spectacles et bien sûr du public, beaucoup de public ! Et puis l’idée a mûri, la folie a grandi et l’équipe organisatrice a décidé, pour cette quatrième année des 48h au Sel, d’innover doublement en rendant le festival à la fois éco-responsable, parce que c’est bon pour la planète, et participatif, parce que… c’est bon pour le moral.

Ainsi, l’objectif de cette année était, outre de présenter 45 spectacles de qualité, de viser non pas la lune mais le zéro déchet, ce qui revient à peu près au même. Concrètement, pas de programmes imprimés mais quelques panneaux explicatifs, des carnets fabriqués à partir de matériaux recyclés et l’application « to see or not to see » pour choisir ses spectacles ; des conférences sur l’écologie et des ateliers « Do it yourself » pour apprendre à fabriquer des produits « propres » ; un bar proposant des produits faits maison et privilégiant les circuits courts pour nourrir le public d’autre chose que d’amour et d’art vivant et une cantine constituée d’invendus de magasins avoisinants cuisinés par de bonnes âmes pour donner de l’énergie à la centaine de bénévoles et aux 35 compagnies et intervenants.

Deuxième innovation de cette édition 2019 : rendre le festival participatif, c’est-à-dire permettre au public, au lieu de lui imposer un prix d’entrée fixe quoique peu élevé, de participer financièrement à la mesure de ses moyens et de la valeur qu’il accorde à un festival de cette qualité. Car si la culture n’a pas de prix, elle a un coût ! Ainsi, un système lumineux, « La ressourcerie », destiné à convertir en énergie les dons du public, avait été installé par l’école de design Strate, par ailleurs chargée de mettre en espace les parties communes du Sel sur le thème de « la fin du monde ».

C’est donc dans une ambiance apocalyptico-festive que s’est déroulé samedi 14 et dimanche 15 décembre le quatrième festival des 48h au Sel qui a proposé à un public de tout âge du théâtre, de la danse, des concerts, des ateliers, des films, des marathons d’écriture et de lecture, des conférences et une radio en continu dans un Sel métamorphosé pour l’occasion et quelle occasion ! Reste à savoir quelles surprises l’équipe organisatrice nous réserve pour l’année prochaine…



Voir le blog