PORTRAIT

Laurent Cazanave artiste confiné, un oxymore ?

par Laurent Cazanave

 

Laurent Cazanave artiste confiné, un oxymore ? Un artiste c’est un pigeon voyageur qui vole d’un projet à l’autre. Suite à l’annonce du gouvernement, nous nous sommes retrouvés comme tout le monde face à une situation inédite, l’arrêt de tous nos projets.

Comme intervenant du groupe EDLC, il a fallu réagir rapidement. Comment garder un lien avec les élèves du Parcours Pro et de la Création Théâtrale ? Avec les ateliers, j’interviens régulièrement sur la plateforme. Avec le Parcours Pro, nous avons commencé un nouveau cycle mise en scène. J’ai demandé à chaque élève de choisir un poème et faire une note d’intention, une distribution, une scénographie dans l’objectif de les préparer au montage d’un dossier de mise en scène. Je leur ai également donné une liste de lecture (Antonin Artaud, Peter Brook, Claude Regy, Yoshi Oida, Denis Podalydès, Nijinski) et une sélection de films à voir ou revoir (Le cheval blanc de Turin Belatar, Roubaix lumière de Arnaud Depleschin, Les ailes du désir de Wenders, Grand Budapest Hôtel, Dogville de Lars von trier, Le camion de Duras, Les Oiseaux, petite et grands, Théorème et Salo de Pasolini, Parasite, Capharnaüm.

À plusieurs compagnies, Les Échappés de la Coulisse, La Compagnie La Passée et La Bande à Léon, nous réfléchissons à des actions communes, solidaires. L’idée étant de rapprocher des compagnies dans ces temps difficiles et de continuer à faire partager notre travail et notre passion.

Personnellement, l’une de mes créations « Je me suis assise et j’ai gobé le temps » devait être jouée fin avril au Théâtre 14. Ce projet ambitieux mêlant théâtre et cuisine est porté à la fois par des acteurs professionnels et des élèves de lycée hôtelier (Guillaume Tirel à Paris, Yvon Bourges à Dinard).

Un autre spectacle « L’Appel », spectacle de théâtre et de danse, devait être repris au Théâtre de l’Opprimé également fin avril. C’est un vrai coup dur pour La Compagnie La Passée dont je suis le directeur artistique, car cette année l’essentiel de nos programmations et de nos actions étaient prévu sur cette période de printemps…

Face à cette situation, nous inventons de nouvelles formes de productions artistiques, nous avons ouvert sur notre site un onglet “au cœur de la création” qui permet au public de découvrir « les coulisses de nos créations » : choix de scénographies, création des chorégraphies, confection de costumes ou de maquillage, choix dramaturgiques, lectures et autres répétitions par Facetime. Nous ouvrons donc 6 spectacles à la vue de tous. Et pour les plus petits, nous avons décidé de mettre en libre accès les captations de deux de nos spectacles jeune public « Rafara » et « Le Roi des concombres ». Nous offrons chaque jour un poème de confinement, des lectures de textes, des vidéos de spectacles de danse créés par les artistes de la compagnie.

Je travaille sur la programmation et l’organisation de notre festival d’été « La Fourberie en scènes » qui se déroulera du 12 au 15 août en plein air à Saint Lunaire, en espérant que tout sera terminé d’ici là …

Laurent Cazanave, intervenant Parcours Pro et Création théâtrale



Voir le blog