Le Prince Travesti Ou L’illustre Aventurier

par Yves Beaunesne

Et dire que l’on a tenu longtemps Pierre Carlet de Chamblain de Marivaux, l’incarnation de la grâce et de l’esprit français, pour un écrivain mineur. Foutaise. Voltaire a tort, ses contemporains aussi, dont peu ont saisi la nouveauté de ce regard porté sur le rapport amoureux. Marivaux dit avec un raffinement exquis les méandres et mouvements du sentiment, ses désarrois et échappées. Sa légèreté cache une extrême gravité et une réflexion amère sur l’ambiguïté et la violence des relations sociales. Ainsi dans Le Prince travesti, Hortense, la suivante, et la princesse sont amoureuses du même homme mais la raison d’État prendra le pas sur les affres des passions. Il y plane l’ombre d’un drame dans ce palais-prison labyrinthique où lorsque les personnages ne sont pas en train de s’y perdre, ils ne cessent de s’espionner. Nul n’est qui il est mais le devient par le théâtre. Sur le plateau débarrassé de ses futilités, un multi-instrumentiste vient soutenir l’énergie des acteurs transportés dans l’Italie des années 60. De Richard Cocciante et Toto Cutugno à Claude Barzotti, Yves Beaunesne mêle subtilement le rococo aux enjeux cruels et cruciaux de l’illustre aventurier. Un théâtre d’humour et de finesse, étonnamment moderne.

Théâtre 71
26/01/2019
19h30 [2h15]
A partir de 13/14 ans
Tarifs : 10€*
Réservation : Elève EDLC* (dans la limite des places disponibles)

Mise en scène : Yves Beaunesne



Tous les spectacles